Maison passive constructeur

Construire une maison passive

Nouvelle Certification Maison Passive Pour Vision Eco-Habitats

Lors du salon Passi'bat 2011 à Paris, Vision Eco-Habitats s'est vue remettre un certificat Passivhaus de plus par Etienne Vekemans, Président de La Maison Passive France.

Réalisée en 2011 par la société Vision Eco-Habitats à La Ciotat (13), cette Maison Passive est maintenant officiellement certifiée par l'institut Passivhaus. Ce label donne une garantie au propriétaire de la performance thermique de son nouvel habitat.

Orienté Sud/Sud-Ouest, l'habitation est construite sur radier intégralement isolé. Les murs sont réalisés en bloc de coffrage isolés par l'extérieur. La partie toiture traditionnelle est isolée de 35cm de Ouate de Cellulose, alors que la partie toiture terrasse est isolée par l'extérieur en extrudé.

Coté ventilation double flux, c'est une machine Paul Novus 300 qui a été installée, couplée à un puits canadien à eau glycolé. L'eau chaude sanitaire est quant à elle produite par deux panneaux solaire thermique.

L'étanchéité à l'air obtenue au test à n50 est de 0,51 vol/h (pour 0,6 vol/h à 50 Pascal sur les bâtiments passifs).

L'étude thermique réalisée sous PHPP prédit une consommation de 9,3Kwh/m2 par an. Rendez vous après un an d'utilisation pour vérifier ce chiffre...

La Maison Passive de Loury certifiée "PassivHaus"

La Maison Passive réalisée en 2010 par la société "Vision Eco Habitats" à Loury (45) vient de recevoir la certification "PassivHaus" délivrée par la "Maison Passive France".

Elle fait partie des 30 premières maisons certifiées Passives en France. Ce label de certification est la garantie pour le propriétaire de la performance thermique de son habitation.

Cette réalisation orientée plein sud est construite sur radier isolé (épaisseur 25 cm en PSE), les murs sont en béton coffrage isolant d'une épaisseur de 23 cm en Néopor (isolant extérieur), menuiseries triples vitrages bois/alu (coéf Uw=0,8 W/m2.K), toiture isolée en sarking (30 cm de PSE).

Elle est équipée d'un combi VMC double flux Viessmann Vitotres 343, couplée à un puits canadien à air de 50 ml et à des panneaux solaires thermiques de 4,2 m2 en toiture.

Le résultat du test d'étanchéité à l'air (infiltrométrie) pour maison passive (0,6 vol/h à 50 Pascal) est de 0,43 vol/h.

L'étude thermique réalisée sous PHPP a donné une consommation de 14 Kwh/m2 par an.

Mais après une année d'utilisation et un hiver très rude (-17 °c), la consommation réelle n'a pas dépassé les 12 Kwh/m2 par an !

Pour clôturer les prix, cette maison a été aussi lauréate du "concours de la Région Centre".

Les heureux propriétaires, passionnés de maison passive ont tenu un blog tout au long de l'avancée des travaux que vous pouvez consulter ici.

A venir très prochainement les certifications "PassivHaus" pour les maisons de "Tourette sur Loup", "La Ciotat" et "Bar sur Loup", réalisées par Vision Eco Habitats.


Retour sur la 15ème conférence internationale PassivHaus à Innsbruck

Dernières nouvelles fraiches de "La Maison Passive France", association française représentant le PassivHaus Allemand.

Le passif change d’échelle et c’est en effet des régions que vient la rupture présentée cette année à Innsbruck : le passif ne se cantonne plus au bâtiment individuel, mais se conçoit et se réalise désormais à l’échelle du quartier ! L’équipée française a pu le constater à l’occasion de la visite du village olympique O3 à Innsbruck qui accueillera 1000 jeunes athlètes en 2012. Ce sont 444 logements passifs qui sortent de terre, juste à côté de l’ensemble « Lodenareal », 354 appartements passifs habités.

116 ha de bâtiments passifs

Mais la vitesse supérieure est déjà enclenchée. Lors de la plénière de la Conférence, la ville de Heidelberg a présenté le projet de construction d’une zone de 116 hectares de bâtiments passifs, mêlant résidentiel et tertiaire. Le passif s’est révélé être le niveau de performance énergétique le plus pertinent pour le quartier, mais aussi le deuxième niveau le plus performant du point de vue de l’investissement financier, derrière un scénario « basse consommation ». Ces deux données ont convaincu les décideurs locaux, politiques et financiers, à soutenir ce projet.

Les villes : des acteurs moteurs

Les villes apparaissent donc comme des acteurs moteurs de cette progression dans le développement du passif. A Innsbruck, les bailleurs publics comme Neue Heimat Tirol démontrent la faisabilité et la rentabilité de grands projets résidentiels au standard passif. La ville d’Heidelberg a pris l’initiative de créer des structures financières mixtes en partenariat avec les bailleurs et les banques locales pour solidifier les schémas d’investissement et rassembler les acteurs. Enfin, nos voisins de la ville de Bruxelles ont édicté une loi annonçant que le passif sera le standard de construction neuve en 2015 !

Le soutien à l’investissement par les puissances publiques nécessaire ?

Dans les régions où le passif a décollé, des aides à l’investissement ont souvent été mises en place. La question étant de savoir mesurer l’impact de ces mécanismes de soutien sur la décision d’aller au standard passif et sur la consommation moyenne de la région. Au Vorarlberg en Autriche, des aides financières sont disponibles depuis 15 ans : prêts à taux réduit jusqu’à 800 € / m² et subventions pour l’achat d’équipements, par exemple VMC2F. Résultat, 30% de la construction neuve en 2010 réalisée au standard passif, et une consommation moyenne du parc qui entame une diminution visible.

Le passif s’exporte vers de nouvelles latitudes

L’approche du PHI des nouveaux climats a montré l’apparition de nouvelles contraintes. Il était donc nécessaire de reformuler les critères du passif afin d’obtenir des critères globaux applicables partout sur le globe. L’idée proposée a été d’adapter le besoin de chaleur en fonction de la température extérieure moyenne annuelle. Si la température extérieure moyenne est supérieure à 0°C, 15 kWh/(m².a). Si cette température est inférieure à 0°C, augmentation linéaire jusqu’à 40 kWh/(m².a). L’architecte, avec ces contraintes, a pu élaborer des projets passifs de Dubaï à Ekaterinburg, en passant par Los Angeles. Les limites de faisabilité : 80 cm d’isolant en Russie, gestion de l’humidité de l’air. Intégration des architectures locales.

Comment allier passif et architectures régionales ?

En Autriche les rénovations avec isolation intérieure et extérieure permettent de conserver les structures bois et pierre, avec moellons apparents. Des études ont été menées sur les transferts d’humidité et l’isolation des pierres de taille. En Allemagne les façades de brique sont conservées, avec isolation sandwich. En France, Nobatek a su allier le climat atlantique et la construction bois.

La rénovation passive atteint la maturité

Le retour d’expérience EnerPHit sur des collectifs des années 60 a permis de montrer que la rénovation au standard passif fonctionne et a pris son envol. Quelques exemples de problèmes nouveaux et solutions nouvelles ont ainsi été abordés, comme la rénovation d’une maison datant de 1771 en bureaux passifs ou l’isolation, en rénovation, avec des panneaux sous vide.

Le tertiaire : au menu, piscines et bureautique efficace

L’application du standard passif aux piscines publiques a permis d’observer une réduction effective de l’évaporation et la récupération de la chaleur sur les eaux grises filtrées. Quelques questions ont été soulevées au sujet des piscines privatives, notamment sur le moyen de production de chaleur et de récupération de chaleur. Dans le domaine de la bureautique, le passif a permis de passer de 36% à 14% de consommation d’énergie primaire, des solutions ont été étudiées et mises en place, même pour les serveurs (technologies NAS).

Source : Maison passive France

Le mouvement « Passivhaus » connait une forte dynamique à travers le monde entier

La 15ème conférence internationale du « Passivhaus » a rassemblé, fin mai, plus de 1.200 participants, de près de 40 pays, à Innsbruck en Autriche dont Ulrich Rochard, ingénieur au bureau d'études Pouget Consultants. De retour, il fait le point sur le développement du concept « Passif ».

Lire l'article complet :  « Le mouvement « Passivhaus » connait une forte dynamique à travers le monde entier » – Le Moniteur.fr.

Tout sur le Passivhaus :

www.passiv.de

www.lamaisonpassive.fr

www.passivehouse-international.org

www.passipedia.org

www.visionhabitats.fr

Salon Passi'bat édition 2011

Événement à ne pas manquer pour cette année, le salon Passi'bat édition 2011: Le rendez-vous des entreprises du Bâtiment Passif.
- 90 exposants
- 3000 visiteurs
- 300 congressistes

Victime de son succès en 2010, l'organisateur "La Maison Passive France" attends plus de 90 exposants. Une thématique spécialisée, 100% dirigée vers le passif, Passi'bat se distingue comme un incontournable de la très basse consommation dans le bâtiment.

Dans le même temps, le Congrès annuel du Bâtiment Passif sera l'occasion d'un cycle de conférences de haut niveau mené par des spécialistes, chercheurs et professeurs venus spécialement.

Le rendez-vous est pris...

ITE : isolation thermique par l'extérieur

L'isolation thermique par l'extérieure est une technique d'isolation utilisée et reconnue depuis plus de 20 ans dans les pays voisins Européens, mais elle ne représente que 7 % du secteur de l'isolation en France.

Pourtant l'isolation thermique par l'extérieur offre beaucoup d'avantages dans le neuf comme dans la rénovation.

Les avantages de l'isolation par l'extérieur :

- réhabilitation des bâtiments anciens (épaves thermiques) par l'application d'isolant en façades.

- performance optimale de l'enveloppe thermique du bâtiment tel un manteau de protection autour du bâtit. Son épaisseur est à faire varier selon l'étude thermique réalisée préalablement.

Bloc coffrage isolant PSE (néopor)

- suppression des ponts thermiques de la structure porteuse. Que le bâtiment soit réalisé en béton, en bois ou en parpaing, les ponts thermiques sont inévitables. L'ITE vient corriger ces zones de pertes thermiques.

- elle peut être réalisé en fibre de bois, en chanvre, en ouate de cellulose, en PSE, en laine de verre, en laine de roche...

- récupération de l'inertie thermique des éléments porteurs. Chaque matériau a un déphasage qui lui est propre. Si votre construction est en béton ou autre matériau "lourd", vous récupérez alors une masse d'inertie thermique importante qui évitera les variations intempestives de la température intérieure.

source : Xella

- ce mode d'isolation permet aujourd'hui de varier les revêtements extérieurs de toutes sortes. Vous pouvez choisir le crépis, l'enduit mince, le bardage bois...

source : WoodITE

- des systèmes de fixations sur ITE, permettent de fixer des éléments en façade, tout en évitant les ponts thermiques, de la plus petite charge à la plus lourde.

- le confort des habitations isolées par l'extérieur est remarquable. Plus de sensation de parois froides.

source: sunncoisolation

Autant de raisons qui poussent à faire le choix de l'isolation par l'extérieur pour sa future construction....

Matériaux Xella pour maison passive

Constitué de matières premières 100% naturelles (sable, eau, chaux, ciment), le monomur Thermopierre Xella est minéral.

Il conjugue d’importantes qualités : massif, solide, résistant, isolant thermique et acoustique, ininflammable, léger, naturel, écologique, économique, etc.
Cette somme de performances et d’avantages donne un caractère exceptionnel au Thermopierre.

La société Xella a investit depuis le début de sa création dans la recherche et le développement de produits performants, capables de répondre aux exigences énergétiques d'une maison passive.

Le Multipor est un panneau isolant 100% minéral et sans fibres. Il est fabriqué à partir de matières premières identiques à celles utilisées pour le béton cellulaire (eau, sable et chaux). Incombustible, il est ainsi extrême- ment léger, tout en restant massif et surtout hyper-isolant.

image multipor Xella maison passive

La combinaison du Thermopierre et du Multipor offre une isolation thermique haute performance, et reste flexible pour répondre aux différents climats de nos régions de France.

Voici les différentes résistances thermiques atteintes selon épaisseur (tableau ci-dessous) :

tableau resistance thermique ytong+multipor

tableau resistance thermique ytong+multipor

tableau valeurs transmissions surfaciques Multipor

tableau valeurs transmissions surfaciques Multipor

Le Béton Cellulaire Xella pour une Maison Performante

Plus besoin de le présenter, le béton cellulaire s'est imposé au fil de plusieurs années dans le paysage de la construction. Pour une maison saine, écologique et performante, la solution Xella.

Premier HLM passif certifié Passivhaus à Reims.

C'est à Bétheny dans la Marne que la résidence La Clairière a été réalisée. Aujourd'hui ce bâtiment à reçu la certification de bâtiment Passif délivré par le Passivhaus en Allemagne, représenté en France par l'association "la maison passive France". C'est aujourd'hui le premier immeuble passif, certifié bâtiment basse consommation label EFFINERGIE dans l’habitat social en France.

Construit en prémurs béton isolés par l'extérieur en Néopor, il atteint une performance de consommation de moins de 15 kWh/m2/an.

Ce projet a été  financé à hauteur de 70 000 euros par le groupe EDF dans le but d'effectuer des mesures, de toutes les consommations et des différents comportements du bâtiment. Compteurs différentiels pour le chauffage, ECS, mesure du rendement des panneaux solaires, calcul des apports énergétique du puits canadien, besoins de rafraichissement, le tout retransmis par internet à EDF.

Une formation de sensibilisation est organisée auprès des futurs propriétaires, afin d'anticiper les comportements contradictoires avec l'habitation d'un logement passif.

Enfin une enquête qualitative sera réalisée après une année de vie réalisée au sein de la Résidence des Clairières.

Un projet suivi de prêt, et qui risque de faire des petits...

La région Poitou-Charentes se met à la très basse consommation

Pour 2011,  la région Poitou-Charentes se lance dans la promotion de la très basse consommation.

Cette initiative s'inscrit dans le projet de "l'Agenda régional pour la conversion sociale et écologique de l'économie et la croissance verte en faveur de l'emploi".

La région souhaite favoriser plus de 1 000 logements à très basse consommation labellisés "Effinergie +". Cela représente 500 logements de particuliers et 500 logements sociaux.

Une preuve encore, que les initiatives locales sont l'avenir des futurs projets prometteurs en matière de logement passifs.